logo-deblateration

deblateration

des mots sur les maux
Poèmes Textes

Et perdue

Et si nos âmes brûlantes
Tremblantes
N’avaient de cesse de s’entrechoquer
Si nos os, vibrant
A tue tête
Se percutaient, chevrotant
Tel un carillon fou
Si nos perles de pensées
Fluides, s’éparpillaient
Sillonnant nos connexions
Sans jamais se rejoindre
Si nos lambeaux pourrissant
Peu à peu
Se frottaient sans s’étreindre
Si de naguère dans toute cette affaire-là
Ces bouts d’humains compliqués
Ne se retrouvaient pas ?

 

_________________

L’illustration est de moi

2 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :