logo-deblateration

deblateration

des mots sur les maux
Poèmes Textes

Comme des arbres

Comme des arbres
Comme des racines noueuses entrelacées
Ils s’aiment
Ils se serrent, s’étreignent, sans silence et sans murmure
Ils sont emmués dans un corps-à-corps sans armure
Leurs veines ne font qu’une, par laquelle s’écoulent
Au goutte-à-goutte des larmes de vie.
Leurs espoirs se sont confondus en un muet dessein
S’agit-il d’amour ? S’agit-il de folie ?
De s’entremêler en unique ?
Ni l’un et l’autre ne le sait
Ni l’un et l’autre ne le tait

Comme des arbres
Comme une aura qui s’entoure d’oxygène
Des feuilles se forment à demi-mots
Des bourgeons parfois naissent en toute discrétion
La sève coule le long du tronc, le temps semble immuable
Les jours anciens et nouveaux se conjuguent
Ni l’un et l’autre ne comprend rien
et les questions remuent la terre
la rendant plus féconde, encore.

Que vous inspire cette forêt de mots ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :